1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Abdoulaye Wade accueilli en héros

L’ancien président du Sénégal est arrivé lundi à Dakar. Ses partisans sont massivement sortis pour acclamer Abdoulaye Wade dans la rue.

C’est un Abdoulaye Wade en forme qui est apparu devant ses partisans. Habillé en grand boubou bleu, perché sur un véhicule, le pape du Sopi - changement en Wolof - a d’abord salué la grande foule venue l’accueillir à l’aéroport. Puis, c’est un convoi d’une centaine de véhicules qui a pris la route vers le siège du Parti Démocratique Sénégalais, PDS. 

Les Dakarois ont acclamé et sympathisé avec l’ancien Président Wade. Une ambiance qui a impressionné Mamadou Diop Decroix, membre de la Coalition gagnante "Manko Wattu Sénégal :" 

C'est un sentiment indescriptible. On ne peut pas exprimer cela par la parole ce qu’on voit. C’est la victoire." À pieds, dans leurs véhicules ou en motos, la caravane a fait vibrer Dakar. De l’aéroport à la permanence située à la Cité Keur Gorgui, en passant par des quartiers populaires comme Grand-Yoff,  Abdoulaye Wade s’est offert un bain de foule dans les rues de Dakar.

Les militants du PDS mobilisés 

Une foule qui a apprécié le retour de Wade. C’est le cas de Bassirou Thiam, âgé de 73 ans :

Wahlen Senegal 2012 (AP)

L'ancien président salue ses partisans

Je suis très content, parce qu’Abdoulaye Wade aime le Sénégal, il est humain. C’est un homme de droiture, je suis content."

Comme lui, Khady Fall est sortie de chez elle pour voir Abdoulaye Wade : " J’aime Abdoulaye Wade. Je l’aime profondément. Je n'y vais pas de demi-mesure. Malgré son âge, il y croit encore, il aime encore le Sénégal. Moi, je suis émue, je suis émue." 

Un nouveau défi 

Pour Mamadou Lamine Diallo, membre de la Coalition qu’il dirige, cet accueil populaire est une assurance : " Il y en a qui ont dit qu’il ne serait pas là, mais Dieu a fait qu’il est là avec nous en bonne forme. Et  je crois que c’est un bon signe pour nous. Et c’est aussi l’enjeu de la question, c’est la défense de la démocratie de ce pays qui est menacé par Macky Sall."

A la permanence du Parti Démocratique Sénégalais, le retour de Wade a été fêté jusque tard dans la nuit. Une source de motivation pour les militants, plus que jamais galvanisés pour une victoire au 30 juillet.

La campagne électorale qui a démaré dimanche va durer jusqu'au 28 juillet, avec la participation d'un nombre record de 47 listes, contre 24 en 2012.  Ce scrutin vise à renouveler l'Assemblée nationale, dont le nombre de sièges va passer de 150 à 165, après une révision constitutionnelle adoptée en mars 2016. 

 

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !