1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

A Moscou comme à Durban, le climat change

A la Une des journaux : les manifestations du week-end contre le Premier ministre Vladimir Poutine en Russie et les résultats du sommet sur le climat organisé à Durban en Afrique du Sud.

epa03029968 An elderly Russian elderly woman shouts, while holding a portrait of Prime Minister Vladimir Putin with text 'No' during a protest rally against alleged vote rigging in Russia's parliamentary elections, Moscow, Russia, 10 December 2011. Some 50,000 protesters who claim last weekend's Russian parliamentary elections were stolen by the ruling party demonstrated 10 December in Moscow, calling for a rerun of the poll. It was the biggest demonstration to take place in the capital for a decade. EPA/SERGEI ILNITSKY +++(c) dpa - Bildfunk+++

Vladimir Poutine fait face à une contestation sans précédent

Enfin, voudrait-on s'exclamer chez die Welt ! Enfin, la Russie montre son vrai visage ! Des dizaines de milliers de personnes - des jeunes mais pas seulement - sont descendus dans les rues ce weed-end, affublés parfois d'un masque clownesque du Premier ministre Vladimir Poutine. C'est une contestation douce, inattendue, sans forme. Cela suffit-t-il à la condamner? Le courage et la résolution des manifestants annoncent une nouvelle période. Elle ne peut être que meilleure que la précédente, estime le quotidien.

La Frankfurter Allgemeine Zeitung note pour sa part que depuis quelques jours, l'attitude de Vladimir Poutine est contradictoire. D'un côté, il a accusé l'étranger de fomenter le chaos dans son pays. De l'autre il a affirmé que les citoyens avaient le droit de se rassembler et d'avoir une opinion divergente. Les législatives et la mobilisation qu'elles ont provoquée montrent que le Premier ministre n'est sûr de son pouvoir que lorsqu'il sait qu'il peut manipuler les scrutins et empêcher de nouvelles forces politiques de voir le jour. Les trois mois qui restent jusqu'à l'élection présidentielle le 4 mars promettent d'être palpitants.

GPproteste - bildbeschreibung: Greenpeaceprotest auf dem Klimagipfel in Durban, Südafrika Aufnahme: 09.12.2011, Ort: UN-Klimagipfel, Durban, Südafrika, Helle Jeppesen für DW Bildtext: Greenpeace Protestaktion auf dem Klimagipfel in Durban Foto: Helle M Jeppesen. Durban.

Ce sont les gens qu'il faut écouter, pas les pollueurs dit cette affiche

Durban fait miroiter une solution

"Surtout ne nous pressons pas", titre ironiquement die tageszeitung à propos du sommet de Durban qui, une fois de plus, a fait beaucoup de bruit pour rien, estime le quotidien. Une action déterminée contre le changement climatique ressemble à autre chose qu'aux quelques millimètres de progrès arrachés en Afrique du Sud. Une mobilisation réelle, ce serait par exemple la Chine qui développerait massivement ses énergies renouvelables, la Californie qui s'essaierait aux permis de gaz à effet de serre ou l'Allemagne qui se lancerait dans une vraie révolution énergétique.

Le sommet de Durban n'a pas réglé de problème, renchérit la Süddeutsche Zeitung, il s'est contenté de faire miroiter une solution. En 2015, date à laquelle un nouvel accord pourrait se dessiner, il y aura un nouveau gouvernement à Pékin. Les Etats-Unis auront élu un président depuis trois ans et seront en train de se préparer à un nouveau scrutin présidentiel. Les émissions de gaz à effet de serre continueront - sauf miracle - à augmenter. Tout cela va faire monter la pression. Et avec beaucoup de chance, on aura un nouveau Kyoto en 2020. Il sera tard mais, selon le journal, pas trop tard

Auteur : Konstanze von Kotze
Edition : Cécile Leclerc

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !