A fond contre le cancer | Vu d′Allemagne | DW | 23.08.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

A fond contre le cancer

Mercredi, le gouvernement a adopté un projet de loi destiné à améliorer le dépistage précoce des cancers. Examens plus réguliers et fichier national de données sont au programme. Les journaux saluent l'initiative.

A l'instar de Die Welt qui rappelle qu'en Allemagne, une personne sur quatre meurt d'un cancer. Un chiffre effrayant mais il est permis de garder espoir, affirme le journal. Les scientifiques développent des techniques de plus en plus perfectionnées. On peut penser qu'à l'avenir de plus en plus de gens vaincront la maladie ou, du moins, arriveront à vivre convenablement avec elle pendant plusieurs années. Avec le fichier que le gouvernement veut mettre en place, le corps médical pourra détecter, au niveau national, quelle thérapie a eu un effet positif sur quel patient et dans quelle clinique, ce qui améliorera les traitements. Quant au dépistage précoce, il est tout aussi important. Des examens réguliers et ponctuels diminuent sensiblement le risque de cancer.

Ces vingt prochaines années, renchérit la Frankfurter Allgemeine Zeitung, le nombre de personnes atteintes d'un cancer va augmenter d'un tiers, en partie à cause du vieillissement de la population. Les coûts des traitements mais aussi des soins post-opératoires grimperont donc eux aussi. Les caisses maladie ne se plaignent donc pas sans raison de la hausse des frais dans le domaine de la cancérologie. Cela dit, elles auraient tort de refuser de soutenir un fichier national dont l'utilité et l'importance pour le bien-être des patients a été démontrée au-delà des frontières.

L'Allemagne doit accueillir des réfugiés syriens

Pour finir, un mot de la Süddeutsche Zeitung qui demande instamment à l'Allemagne d'accueillir des réfugiés syriens. Cela ne suffit pas de blablater et de demander au président Assad de partir. Cela ne suffit pas non plus de demander aux voisins de la Syrie d'être solidaires autrement dit d'espérer que les réfugiés trouveront un abri chez eux, en Jordanie et en Turquie notamment. Que l'Allemagne se rappelle des années 80, époque où elle avait accueilli des réfugiés vietnamiens, repêchés en mer. Elle se doit de faire maintenant un geste similaire pour la Syrie.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !