1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

A coups de millions contre l'Ebola

Pour lutter contre l'expansion du virus Ebola, l'Allemagne aussi se mobilise.Le gouvernement compte accorder une aide de cinq millions d'euros supplémentaires à l'Organisation mondiale de la santé. Mais est-ce suffisant?

La Gerlib Clinic à Monrovia fait partie de l'aide allemande aux pays touchés

La Gerlib Clinic à Monrovia fait partie de l'aide allemande aux pays touchés

L'Allemagne serait-elle en train de se réveiller ? Ursula von der Leyen, ministre allemande des affaires étrangères, était ce matin à la télévision pour s'adresser aux personnels de la Bundeswehr, la force de défense allemande, sur le virus Ebola.

« Je vais lancer ce jour un appel au sein de la Bundeswehr, pour que ceux qui le veulent et le peuvent se portent volontaires. Ils recevront une formation supplémentaire pour faire face à la situation spécifique sur place et maîtriser aux mieux les mesures de protection face aux risques liés à cette épidémie…Actuellement nous installons des équipements spéciaux dans nos avions et hélicoptères pour pouvoir faire face à cette situation inhabituelle. Cela va prendre environ encore quatre semaines. »

Des manques criants

Une annonce qui vient corroborer la décision commune prise avec la France de créer un pont aérien depuis le Sénégal et la Guinée. L'objectif est de fournir aux pays touchés par le virus davantage de médicaments, de matériel et de médecins.

L'Allemagne prévoit à cet effet l'envoi d'une centaine de soldats et quatre transporteurs de type Transall ainsi que du matériel tel que des lits, car outre l'argent, c'est bien le matériel et le personnel qui font défaut dans certaines régions. Certains médecins ont ainsi contracté la maladie à leur tour... par manque de gants.

L'épidémie continue de tuer (ici au Liberia)

L'épidémie continue de tuer (ici au Liberia)

Et l'OMS dans tout ça?

Un manque de matériel également reproché à l'Organisation mondiale de la santé à qui le gouvernement fédéral allemand avait déjà accordé une aide, il y a une dizaine de jours.

Les bénévoles et médecins qui se rendent sur place constatent les pénuries au quotidien. Christoph Bonsmann est le directeur de l'oeuvre sociale allemande Action Medeor. Il pointe du doigt les manquements de l'OMS :

« L'Organisation mondiale pour la santé n'a pas réagi assez tôt et ne s'est pas rendu compte de l'ampleur de l'épidémie et par conséquent n'a pas fourni de réponse. Et aujourd'hui, l'OMS n'a pas mis de lits à la disposition du Libéria. 220 lits ont été apportés principalement par Médecins sans frontières. L'organisation mondiale pour la santé quant à elle prévoit de mettre à disposition 500 autres lits, mais pour le moment, on ne voit encore rien venir sur le terrain. »

Si le gouvernement fédéral allemand se décide à également prendre la mesure de l'urgence, il lui faudra donc faire bien plus que d'apporter de l'argent. Depuis le début de l'épidémie, ce sont plus de 17 millions d'euros que le gouvernement fédéral a investis.

La rédaction vous recommande