1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

829 otages libérés par l'armée nigériane

Au Nigeria, les troupes militaires ont libéré 829 otages retenus par le groupe islamiste Boko Haram, après avoir délogé les insurgés de plusieurs villages du nord-est instable du pays.

Au Nigeria, les troupes militaires ont libéré 829 otages retenus par le groupe islamiste Boko Haram, après avoir délogé les insurgés de plusieurs villages du nord-est instable du pays, c'est ce qu'a annoncé l'armée jeudi. Selon Sani Usman, le porte-parole de l'armée nigériane, les soldats ont "tué 22 terroristes et nettoyé des poches de terroristes à Wumbi, Tunish, Tilem et Malawaji. Les autres localités sont Makaudari, Daima, Buduli, Sadigumo, Jiwe, Sidigeri et les villages de Kala".

Par ailleurs, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, est apparu jeudi dans une nouvelle vidéo, dans laquelle il apparaît le visage émacié, visiblement abattu, et où il déclare que pour lui, la fin est venue. Une vidéo postée sur Youtube, de mauvaise qualité et qui est toujours en cours d'authenfication par l'armée nigériane.

Enfin, une femme kamikaze s'est faite exploser sans faire de victimes tandis qu'une autre a été tuée par l'armée aujourd'hui près de Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria, une semaine après un double attentat-suicide dans une mosquée qui avait causé la mort de 25 fidèles.

Le groupe djihadiste État Islamique en Afrique de l'Ouest, plus connu sous le nom de Boko Haram, aurait fait environ 20.000 victimes depuis 2009, dans le Nord Est du Nigeria, selon un rapport de la Banque mondiale qui doit être publié prochainement. Il chiffre à 5,9 milliards de dollars le coût des destructions.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !