1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Spécial

50 ans d'Union africaine, la chronologie

Retour sur l'histoire d'une organisation en mouvement de 1963 à nos jours.

default

L'emblème de l'Union africaine

1963

25 mai : 30 États africains indépendants donnent naissance à l'Organisation de l'unité africaine (OUA) à Addis Abeba. Leur objectif : l'unité du continent tout comme la souveraineté et l'intégrité territoriale de ses membres. La même année, l'OUA fonde en Tanzanie un "comité de libération", qui soutient le combat contre la suprématie de la minorité blanche en Namibie et en République sud-africaine.

1976

Le chef d'État ougandais, le militaire Idi Amin se fait nommer président à vie. Le despotisme brutal d'Idi Amin fait jusqu'à 400.000 victimes et discrédite ainsi la politique de non-ingérence de l'OUA.

1980

Au Nigeria, l'OUA adopte le "plan d'action de Lagos“. Il doit renforcer la coopération régionale et poser les fondements d'une communauté économique africaine. Aucun résultat concret n'est obtenu dans un premier temps.

1985

Le Maroc se retire officiellement de l'OUA. Le pays proteste contre l'entrée de la "République arabe sahraouie démocratique", aussi appelée Sahara occidental, au sein de l'OUA en 1982.

1989

La "Commission africaine des droits de l'Homme et des peuples" de l'OUA entame son travail.

1991

Les États de l'OUA fondent la "Communauté économique africaine" (CEA), avec l'objectif de créer d'ici 2025 un espace économique africain unique.

Gipfel Afrikanische Union Addis Abeba

Sommet de l'Union africaine à Addis Abeba en 2012.

1994

Après la fin du régime de l'apartheid, la République sud-africaine entre à son tour dans la communauté d'États.

1999

Lors d'un sommet spécial à Syrte en Libye, l'OUA suggère, sur l'initiative de l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, de fonder une Union africaine soit une confédération d'États poursuivant des objectifs politiques commun, à l'image de l'Union européenne.

2000

Entrée dans une nouvelle ère : lors d'une rencontre à Lomé au Togo, les chefs d'État et de gouvernement de l'OUA signent la charte constitutive de l'Union africaine (UA).

2001

Désormais, l'OUA s'appelle officiellement l'Union africaine et compte 53 membres. La question du Sahara occidental n'étant toujours pas réglée, le Maroc n'adhère pas à l'UA. Durant une période de transition de deux ans, l'OUA et l'UA cohabitent. La présidence tournante annuelle de l'Union africaine et l'assemblée des chefs d'État et de gouvernement sont les deux principaux organes de l'UA. La "Communauté économique africaine" est intégrée à l'UA.

2002

Les chefs d'État et de gouvernement réunis à Durban, en Afrique du Sud, fondent l'Union africaine. Le siège de l'organisation est maintenu à Addis Abeba en Éthiopie.

2003

L'UA se dote d'un conseil de sécurité selon le modèle des Nations unies. La commission est constituée de 15 représentants élus des États membres et peut mener des interventions militaires et des opérations de maintien de la paix en Afrique, même contre la volonté des Etats membres à part entière.

Das neu erbaute Hauptquartier der der Afrikanischen Union (AU) in Addis Abeba, aufgenommen vor der offiziellen Eröffnung am Samstag (28.01.2012). Der 100 Meter hohe Turm mit angrenzendem Konferenzzentrum ist derzeit das höchste Gebäude der äthiopischen Hauptstadt. Hier wird am Sonntag und Montag das 18. Gipfeltreffen der Staatengemeinschaft abgehalten. Nach dreijähriger Bauzeit wurde das 200 Millionen Dollar (152 Millionen Euro) teure Projekt erst kürzlich fertiggestellt. Die Kosten für den vom chinesischen Tongji Design Institut entworfene Bau übernahm komplett die Regierung in Peking. Foto: Carola Frentzen dpa (zu dpa 0231 am 28.01.2012) +++(c) dpa - Bildfunk+++

Nouveau siège de l'Union africaine à Addis Abeba.

2004

L'UA lance le "parlement panafricain“, qui siège à Midrand en Afrique du Sud. 265 représentants élus des États membres le composent. La commission doit réaliser la politique et les objectifs de l'UA, promouvoir la démocratie et le développement économique. Le parlement, lui, n'a qu'une fonction de conseil, il n'a pas de compétences législatives. La même année, l'UA envoie des troupes dans la région en crise du Darfour au Soudan, dans le cadre des ses missions AMIS (Mission de l'Union africaine au Soudan) et de l'UNAMID (Mission des Nations unies au Darfour).

2005

Le Somaliland, un État situé au nord de la Somalie et qui n'est pas reconnu par la communauté internationale, fait une demande d'adhésion à l'UA. Toutefois, son intégration à l'organisation n'est pas en vue.

2006

Dans sa résolution 1725, le Conseil de sécurité des Nations unies autorise l'envoi d'une mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM). Jusqu'à la fin de l'année 2012, l'effectif des troupes de protection du gouvernement somalien est augmenté. Il s'élève à 17.000 soldats.

2009

Le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi devient président de l'UA selon le principe de rotation prévu par l'organisation. Durant sa présidence, il prône avec véhémence sa vision des "États-Unis d'Afrique". L'Afrique du Sud en particulier refuse le concept.

2012

La ministre de l'Intérieur sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma devient la première femme élue à la tête de la commission de l'Union africaine. Il s'agit du poste le plus élevé de l'alliance.

2013

L'UA compte 54 membres, c'est-à-dire l'ensemble des pays africains à l'exception du Maroc. Le Sahara occidental est membre à part entière de l'UA mais ne fait pas partie des Nations unies, n'étant généralement pas reconnu en tant qu'État. La République centrafricaine, la Guinée-Bissau et Madagscar sont suspendues jusqu'à nouvel ordre.

La rédaction vous recommande