50 ans de prison pour Taylor | Afrique | DW | 30.05.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

50 ans de prison pour Taylor

L'ancien président du Liberia Charles Taylor a été condamné par la justice internationale à 50 ans de prison. Il avait été reconnu coupable de crimes contre l'humanité et crimes de guerre en Sierra Leone.

« L'accusé est responsable d'avoir aidé et encouragé, ainsi que d'avoir planifié, certains des crimes les plus haineux de l'histoire de l'humanité » : voici la déclaration du juge Richard Lussick du Tribunal spécial pour la Sierra Leone qui siège à la Haye. Charles Taylor, ancien chef d'Etat du Liberia, y était jugé depuis 2007 pour son rôle dans la guerre de Sierra Leone. Il avait tout d'abord été reconnu coupable le 26 avril dernier des onze chefs d'accusation dont il devait répondre (viols, meurtres, pillages, etc.) commis entre 1996 et 2002.

Le 3 mai, l'accusation avait recommandé une peine de 80 ans de prison contre Charles Taylor. La défense estimait cette peine disproportionnée. Finalement, les juges ont opté pour 50 ans de prison. Charles Taylor purgera sa peine dans une prison britannique, et ce, en vertu d’un accord déjà signé entre le Tribunal spécial pour la Sierra Leone et les autorités de la Grande-Bretagne. Il lui reste en réalité 44 ans de prison ferme, vu que la période de détention, du 29 mars 2006 à la date aujourd’hui, sera soustraite des 50 ans de peine retenue.

Den Haag Ex-Präsident von Liberia Charles Taylor vor Gericht TV in Freetown

Le procès était très suivi à La Haye

Les diamants du sang

La guerre de Sierra Leone a fait plus de 120 000 morts entre 1991 et 2002. Charles Taylor est accusé d'avoir fourni des armes et des munitions aux rebelles sierra-léonais du Front révolutionnaire uni en échange de diamants. Les juges ont considéré qu'il a joué un rôle « crucial » dans les crimes commis par les rebelles. A Freetown, où le procès était retransmis en direct depuis La Haye, les victimes ont accueilli le verdict avec soulagement. Ecoutez ci-dessous quelques réactions !

Charles Taylor peut encore faire appel de la décision du tribunal. Il est le premier ex-chef d'Etat condamné par la justice internationale depuis le tribunal militaire de Nuremberg qui jugea les dignitaires nazis.

Auteur : Cécile Leclerc, Eric Séguéda, avec AFP, Reuters
Edition : Sandrine Blanchard

Écouter l'audio 00:23

« En vertu des charges retenues contre vous, la Chambre vous condamne à 50 ans d'emprisonnement » : le verdict du juge samoan Richard Lussick

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !