1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

5ème voyage du Président allemand en Afrique

Kampala et Kigali, les escales de Horst Köhler

default

Le président Horst Koehler

Alors que le président allemand Horst Köhler entame son 5 ème voyage officiel en Afrique, l’escalade de la violence au Kenya ou au Tchad montrent comment des rivalités ethniques en Afrique peuvent vite se transformer en haine, une haine instrumentalisée à des fins politiques.

L’ Ouganda et le Rwanda, les deux pays que visite le président allemand, sont eux sortis de crises et de conflits très graves, et se sont engagés sur la voie de la paix et du développement.

L’Ouganda comme le Rwanda sont deux pays avec lesquels l’Allemagne entretient d’étroits contacts de coopération depuis longtemps déjà. Deux pays engagés dans un difficile processus de réconciliation: l’Ouganda après une très longue guerre civile et le Rwanda après le génocide de 1994. Deux pays par ailleurs différents sur de nombreux points, le président allemand en est conscient et cette fois encore il se demandera quelle forme d’aide extérieure est la plus sensée et la mieux adaptée à chaque pays. Lors de son dernier voyage en Afrique, Horst Köhler avait affirmé :

" Je pense qu’en Europe et en Allemagne nous savons encore trop peu sur la multitude de facettes du continent africain. Il n’existe pas une Afrique mais 1000 Afriques. Et c’est pourquoi nous devons aussi différencier notre politique et réfléchir quelle aide est la meilleure pour chaque pays. »

En Ouganda, deux décennies de guerre civile dans le nord du pays ont abouti à l’arrêt de tout développement. Le conflit sanglant entre rebelles de la LRA (Lords Resistance Army) et l'armée gouvernementale a fait davantage de victimes que la guerre en Irak. Entre temps le gouvernement de Kampala a pris conscience que seule une solide politique de développement pour le Nord du pays pourra inciter deux millions de déplacés à revenir au pays. Ces dernières années, l’Ouganda a sensiblement réduit la pauvreté, amélioré la prévention et diminué le taux de nouvelles infections au virus du Sida, et aussi relevé le taux de scolarisation à 90 % . Une volonté politique qu’honore l’Allemagne. En avril dernier, Berlin a débloqué 56 millions d’euros pour la période 2008 – 2010 en plus des quelques 12 millions d’Euro d’aide budgétaire déjà prévus. Toutefois, il reste encore des progrès à faire sur la voie de la démocratisation et dans la lutte contre la corruption. Le Président Yoweri Museveni qui, après des amendements constitutionnels assure son 3ème mandat, contrôle de très près l’opposition comme les médias.

Au Rwanda, qui se qualifie volontiers lui –même de „Suisse de l’Afrique », les autorités de Paul Kagamé ont aussi obtenu des succès notables dans plusieurs domaines, tels que celui de la formation et de l’éducation. Kigali soutient le processus de réformes politiques que s’est ordonné l’Union Africaine elle-même. Le Rwanda a été le premier pays qui s’est soumis avec succès au mécanisme africain d’évaluation de contrôle de ses pairs mis en place au sein du NEPAD. Par sa visite à Kigali, le président Köhler veut rendre hommage à cette volonté politique et encourager le difficile processus de réconciliation …

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !