30 ans de conflit en Casamance | Afrique | DW | 26.12.2012
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

30 ans de conflit en Casamance

Le conflit qui déchire le sud du Sénégal a fait des milliers de victimes civiles et militaires et mis l'économie de la région à genoux. Mais les récents événements font renaître l'espoir d'un retour à la paix.

Tout a commencé le 26 décembre 1982 à Ziguinchor, ville principale de la Casamance, lors d'une marche du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC) réprimée par les forces de l'ordre. La marche visait à dénoncer pêle-mêle la « confiscation des terres » au profit de populations du nord du Sénégal et de groupes hôteliers, les brimades de l'administration, le « mépris culturel » des « Nordistes » à l'égard des Casamançais, rappelle l'indépendantiste Ansoumana Badji.

La Casamance est située dans le sud-ouest du Sénégal, entre la Gambie et la Guinée-Bissau

La Casamance est située dans le sud-ouest du Sénégal, entre la Gambie et la Guinée-Bissau

En trente ans, le conflit a fait des milliers de victimes civiles et militaires et des dizaines de milliers de déplacés et réfugiés. Il a vu passer deux présidents, Abdou Diouf (1980-2000) et Abdoulaye Wade (2000-2012), qui ont signé plusieurs accords de paix restés lettre morte. Le dernier remonte à décembre 2004. Le nouveau chef de l'Etat, Macky Sall, élu en mars, a affirmé que le retour à la paix en Casamance était l'une de ses priorités. Il a tendu la main aux rebelles, se disant prêt à négocier n'importe où avec eux, « même sur Mars ».

La libération, le 9 décembre, de soldats sénégalais retenus en otage par une branche du MFDC depuis un an, a redonné espoir à une résolution du plus vieux conflit d'Afrique subsaharienne. Néanmoins, le journaliste et écrivain Oumar Diatta, spécialiste de la Casamance, reste prudent. Ecoutez son interview ci-dessous au micro de notre correspondant Mamadou Alpha Diallo.

Écouter l'audio 02:33

« Quelqu'un a peur de la table des négociations » (Oumar Diatta)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !