1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

28 candidats pour la présidentielle malienne

La Cour constitutionnelle a publié mardi la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle. L’institution judiciaire a retenu 28 candidatures sur les 36 dossiers présentés.

Des habitants de Ségou consultent la liste des électeurs qui vient d'être affichée

Des habitants de Ségou consultent la liste des électeurs qui vient d'être affichée

Ils seront 28 candidats à solliciter le suffrage des maliens le 28 juillet prochain, date retenue pour le premier tour de l'élection présidentielle. Sur un total de 36 candidats à la candidature, la cour constitutionnelle a dans son arrêt recalé d'emblée huit prétendants au titre. Ils sont éliminés soit pour non satisfaction aux exigences du cautionnement prévu par la loi électorale ou faute d'avoir obtenu le nombre de parrainages exigé par le même texte.

Les poids lourds politiques en lice

Parmi les 28 personnalités qui restent en lice, on retrouve cependant tous les ténors de la classe politique malienne. Des personnalités bien connue des Maliens comme Ibrahim Boubacar Keita, président du Rassemblement pour le Mali, RPM, Soumalia Cissé, de l'Union pour la République et la Démocratie ou encore les anciens Premiers ministres Modibo Sidibé et Cheick Modibo Diarra, pour ne citer que ceux-ci.

Des enfants jouent devant le palais présidentiel à Bamako, qui aura bientôt un nouvel occupant

Des enfants jouent devant le palais présidentiel à Bamako, qui aura bientôt un nouvel occupant

Quelques nouvelles têtes

On note aussi l'arrivée dans l'arène de nouvelles têtes. Des candidats qui vont participer à leur première élection présidentielle comme Moussa Mara du parti Yèlèma, jeune maire d'une des communes urbaines de Bamako, le bouillant maire de la commune de Ouéléssébougou, à 80 km de capitale, Nianankoro Yeh Samaké, sans oublier la seule femme retenue dans la liste, Mme Haidara Aisata Cissé, députée élue à Bourem, dans la région de Gao.

Échos médiatiques

Au lendemain de la proclamation de cette liste provisoire, les journaux du Mali se font l'écho de la décision de la cour et font découvrir au public malien les visages de ces hommes et femmes qui prétendent les gouverner. A la Une de la presse également, les assurances du ministre de l'Administration du Territoire quand à l'organisation du scrutin à la date du 28 juillet. Quant aux candidatures, si aucune contestation n'est introduite dans les 24 heures contre celles retenues provisoirement, les neuf sages de la Cour constitutionnelle les proclameront alors comme candidatures définitives au scrutin du 28 juillet.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !