1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Dossier spécial

26 millions d'Africains menacés par la famine

A l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation (16 octobre), la Deutsche Welle lance une série multimédia en six langues dans plusieurs pays africains. Le premier volet est consacré au gaspillage alimentaire.

Chaque année, environ 1,3 milliard de tonnes de nourriture est gaspillée ou perdue dans le monde, selon les chiffres publiés par la FAO. Ceci alors même que la faim dans le monde semble repartir à la hausse. 

Selon l'organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture, 815 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde et la plupart d'entre elles vivent dans les zones rurales des pays en développement.

Or, selon un rapport de la FAO, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture, un cinquième de la production alimentaire annuelle n'est pas consommée. "Il est important de souligner que la nourriture est hétérogène.

Par exemple, il y a différentes catégories de graines. Celles-ci sont considérées comme étant des denrées durables. Le niveau de perte en graines se situe entre 10 et 20%. Mais quand on doit parler de denrées périssables, comme des fruits et des légumes, on peut alors se situer entre 50 et 60% de pertes. Ça dépend juste du type de denrées dont vous parlez, mais aussi dans quelles conditions elles sont conservées" explique Rosa Rolle, spécialiste en alimentation au sein de la Division systèmes alimentaires et nutrition de la FAO.

L'Afrique, le continent le plus touché  

Selon le rapport de la FAO publié le 21 septembre dernier, trente-sept pays dans le monde dont vingt-huit en Afrique ont besoin d’une aide alimentaire externe.

"Les pertes interviennent d’abord au moment de la récolte, soit en raison des résidus toxiques qui s'y trouvent, soit à cause d'un non-respect des pratiques de base", explique Ablaye Ndour, ingénieur agronome dans une coopérative agricole. "Mais il y a aussi des pertes au stade du stockage qui sont liées à un manque d’infrastructure de stockage de qualité. S’il s’agit de céréales, il n’y parfois pas un respect des principes de stockage, de conservation et de gestion des stocks."

"C'est le manque de compétences techniques qui font que les gens n’ont pas la possibilité de gérer cette perte de récoltes. Par ailleurs, les infrastructures de haute technologie ne sont pas à la portée des paysans", poursuit-il.

M. Ablaye attribue les pertes à la chaine de production alimentaire dans les pays en voie de développement. Le pape François s'est rendu au siège de la FAO à l'occasion de la journée mondiale de l'alimentation célébrée ce lundi, 16 octobre 2017. 

José Graziano Da Silva directeur général de l'organisation des nations unies pour l'alimentation et l'agriculture exhorte les pays du monde à investir dans des politiques visant à réduire le gaspillage alimentaire, ce qui permettrait de réduire le pourcentage des personnes souffrant de la faim dans le monde.

En 2017, la production alimentaire mondiale devrait enregistrer une augmentation de 2,2%, soit 2,6 milliards de tonnes. 

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !