20 ans après la Chute du Mur de Berlin | Vu d′Allemagne | DW | 09.11.2009
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

20 ans après la Chute du Mur de Berlin

Le 20ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin font la Une de tous les grands quotidiens allemands.

default

Les Berlinois de l'Est et de l'Ouest se retrouvent sur le Mur dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989.

A l'Est, quelque chose de nouveau, titre la Tageszeitung, qui publie une photo du Mur de Berlin prise le 9 novembre 1989 non loin de la porte de Brandebourg. On y voit d'un côté des soldats gardes-frontières de la RDA, de l'autre une foule de gens debout sur le Mur.

Dominosteine symbolisieren den Verlauf der Mauer

Pour le 20ème anniversaire de la chute du Mur de Berlin, des dominos géants ont été placés tout le long de l'ancien tracé du Mur. Lors des festivités, ils doivent tomber les uns après les autres.

9 novembre : un jour qui a fait l'histoire, lit-on en Une de die Welt, qui rappelle qu'à la même date en 1938, les synagogues avaient brûlé et les maisons et magasins des juifs avaient été saccagés en Allemagne, lors de « la nuit de cristal ». En 1918, l'homme politique Phillip Scheidemann avait proclamé la république de Weimar. En 1989, la chute du Mur de Berlin. Une expression qui, d'ailleurs, ne plaît pas au quotidien. Ce que l'on fête aujourd'hui devrait s'appeler autrement : 20ème anniversaire de la révolution pacifique pour la liberté, contre une dictature de l'oppression et du non-respect des droits de l'Homme. La volonté du peuple a été plus forte que le pouvoir des dirigeants. Le Mur n'est pas tombé, on l'a fait tomber.

Flash-Galerie Revolution in Osteuropa 1989 Bild 17 DDR Demonstration Alexanderplatz

Manifestation de l'opposition à Berlin-Est le 4 novembre 1989.

La Frankurfter Rundschau salue elle aussi les milliers de personnes qui ont osé agir, malgré la dictature. Ils ont lutté et obtenu la liberté et la démocratie. C'est ce que l'on fête aujourd'hui. Ceux qui ne l'ont pas vécu peuvent difficilement imaginer le courage qu'il fallait pour protester en RDA. Le courage de ceux qui s'organisaient de façon politique, qui faisaient secrètement passer des manifestes à la presse de l'ouest et aidaient les fugitifs. Mais aussi ceux qui ont participé aux manifestations de l'automne 89 sans savoir si elles se termineraient par un bain de sang. Le courage de ceux qui préféraient prendre le risque de mourir en tentant de fuir le pays plutôt que de continuer à vivre sans liberté de pensée ni de déplacement.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, le régime d'Allemagne de l'Est était comme une clé de voûte : avec sa chute, c'est tout l'ordre d'après-guerre imposé par Staline à l'Europe de l'Est qui s'est effondré. La réaction en chaîne qui a suivi la chute du Mur de Berlin a eu pour conséquence que presque tous les peuples européens vivent aujourd'hui dans la liberté, la paix et la sécurité.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !