1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

2 milliards d'euros pour créer des universités d'élite allemandes

Aujourd’hui, la presse allemande revient entre autres sur l’accord trouvé entre le gouvernement fédéral et les Régions au sujet des universités d’élite allemandes et du secteur de la recherche. Avec près de 2 milliards d’euros, le programme est ambitieux et fait bien entendu l’objet de certaines réserves...

L'Allemagne veut des universités d'élite sur le modèle américain

L'Allemagne veut des universités d'élite sur le modèle américain

Comme celles de la Frankfurter Rundschau par exemple, pour laquelle l’Allemagne assiste à un nouveau concours baptisé « à la recherche de la nouvelle super-université ». Avec son « concours de performances » si décrié, Madame Buhlmann, la Ministre de l’Education, peut bien transformer certaines universités en « phares de l’excellence » au niveau international, il n’empêche qu’aucune université ne sera sans faiblesses, même avec la coopération de certaines facultés avec les instituts Max Planck ou Helmholtz.

Même son de cloche dans Die Zeit pour qui recherche de pointe, promotion des élites, réseau d’excellence sont des mots très prometteurs mais qui ne disent pas grand-chose du succès de ce programme de près de 2 milliards d’euros. Tout dépendra en fait de la qualité des organes chargés de juger des performances et de distribuer les « carottes financières » correspondantes. Le fait que la représentation de la Deustche Forschungsgemeinschaft et du Conseil Scientifique allemand soit supérieure à celle du Ministère laisse toutefois espérer.

« Une pincée de Harvard », titre avec un zeste d’ironie la Süddeustche Zeitung . Le compromis trouvé permet aux universités qui évoluent en « seconde division » dans le championnat mondial des performances scientifiques de ne pas perdre leur motivation et autorise madame Buhlmann à commencer d’équiper quelques universités allemandes sur le modèle Harvard, fidèle en cela à la nouvelle devise du SPD : notre pays a besoin d’élites ! Il est vrai qu’avec la 48ème place au classement international pour la meilleure université allemande, Berlin n’a pas de quoi pavoiser.

D’autant que la Frankfurter Allgemeine Zeitung dément l’information lancée par la Ministre. Dans son édition d’aujourd’hui, le journal cite le coordinateur de la politique universitaire des Länder chrétiens-démocrates qui dit tout ignorer d’un quelconque compromis. Et le journal de rappeler que Berlin a supprimé une enveloppe de 175 millions d’euros destinée à la construction dans le secteur universitaire. Avant toute négociation, que madame Buhlmann accorde de nouveaux crédits au lieu de pratiquer une politique de passe-passe en reprenant d’une main ce qu’elle accorde de l’autre, conclut le journal.

  • Date 08.06.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hc
  • Date 08.06.2004
  • Auteur Christophe LASCOMBES
  • Imprimer Imprimer cette page
  • Permalien http://p.dw.com/p/C9hc
default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !