2ème édition des journées œcuméniques des Eglises | Allemagne | DW | 12.05.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

2ème édition des journées œcuméniques des Eglises

Plus de 11 000 visiteurs participent à cet évènement à Munich. On attend beaucoup de ces journées œcuméniques, car depuis la 1ère édition, les rapports entre confessions catholique et protestante se sont refroidis.

default

Le logo de la deuxième édition des Journées œcuméniques

« Que votre foi soit en Dieu comme votre espérance. » Tel est le thème de cette deuxième édition des journées œcuméniques qui ont lieu depuis hier à Munich. Manifestation qui est organisée conjointement par l'Eglise catholique et les Eglises protestantes d'Allemagne,

Kirchentag 2010 München

Une messe à l'ouverture de l'évènement

et qui sera sûrement l'occasion pour les membres des deux confessions de s'expliquer sur les tensions qui règnent entre Catholiques et Protestants depuis 2003, malgré la 1ère édition des journées œcuméniques des Eglises qui avaient eu lieu à Berlin. Journées qui avaient suscité beaucoup d'optimisme des deux côtés, comme l'avait déclaré l'ancien président, des journées œcuméniques, le catholique Hans Joachim Meyer :

« Mes chers frères et sœurs, ces journées œcuméniques ont été un grand pas sur la voie de l'écoumène chrétien. Personne ne peut détruire ce que nous lie.»

Malgré ces propos plein d'optimisme, personne, dans le fond, n'était vraiment prêt à faire l'effort de se rapprocher de l'autre. L'un des exemples les plus marquants de cette distance prononcée est l'excommunion du théologue catholique Gotthold Hasenhüttl, qui, malgré les ordres du Vatican, avait donné la communion à ses homologues protestants. Protestants qui, auparavant, en avaient fait de même.

Ökumenischer Kirchentag München

Des cartons servent de sièges pour les manifestations

Même son de cloche du côté des Protestants, qui souhaitent mener leur projet oecuménique à leur manière, à leur vitesse, sans que le Vatican ne leur mette des bâtons dans les roues, comme le confirme Ellen Überschär, secrétaire générale des journées allemandes protestantes :

« Nous ne laisserons ni le Vatican ni qui que ce soit d'autre nous dire où en est l'écoumène ; c'est à nous seuls que revient cette tâche. »

Où en est l'écoumène ? C'est bien sur cette question que se penchent les autorités catholiques et protestantes jusqu'au 16 mai prochain.

Auteur: Ali Farhat/Michael Hollenbach
Edition: Audrey Parmentier