120 kilomètres | Vu d′Allemagne | DW | 26.04.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

120 kilomètres

A la Une des journaux aujourd'hui: la chaîne humaine contre le nucléaire et les réticences allemandes face au plan d'aide à la Grèce

default

Cette chaîne humaine, elle est notamment à la Une de la Tageszeitung avec une photo de deux manifestants devant la centrale nucléaire de Brokdorf, dans le nord de l'Allemagne - une centrale symbolique puisque ce fut la première au monde à produire de l'électricité après la catastrophe de Tchernobyl. Plus de 100.000 citoyens se sont donné la main pour protester contre la politique énergétique rétrograde du gouvernement, écrit la Frankfurter Rundschau. Même les organisateurs ne s'attendaient pas à une telle mobilisation. A noter qu'aux côtés des vieux renards grisonnants de la lutte anti-nucléaire, la jeune génération était particulièrement présente.

Flash-Galerie Atomkraft in Deutschland

Une manifestation en 1976 contre la construction de la centrale de Brokdorf

Ceux qui pensaient que le mouvement anti-nucléaire était mort ont eu tort, souligne la Lausitzer Rundschau. Il est aussi vivant qu'aux premiers jours. C'est une bonne nouvelle, à l'occasion du 24ème anniversaire de Tchernobyl. Le gouvernement va avoir du mal à imposer sa volonté de repousser la fermeture de certaines centrales nucléaires du pays, prédit le quotidien.

La Westdeutsche Allgemeine Zeitung se montre critique à l'égard de la politique. Ces vingt dernières années, aucun gouvernement, peu importe sa tendance, n'a réussi à formuler un concept energétique valable. C'est ainsi que l'énergie nucléaire est restée ce qu'elle a toujours été à savoir la production d'électricité la plus controversée qui soit. Les décisions ont été remises à plus tard; la classe politique préférant s'assurer des voix et craignant les mouvements d'humeur. Si l'Allemagne a besoin de l'énergie nucléaire comme énergie de transition, il serait grand temps que le gouvernement dise combien de temps va durer cette transition, conclut le journal.

Griechenland Finanzkrise

La Grèce doit se serrer encore davantage la ceinture si elle veut pouvoir compter sur l'aide de l'Allemagne

Autre grand sujet du jour à la Une des quotidiens aujourd'hui: l'aide financière à la Grèce et les réticences de l'Allemagne. Pour die Welt, les crédits accordés par l'Union européenne et le Fond monétaire international ne sont pas une solution durable. Ils vont renflouer à court terme les caisses de l'Etat grec mais il faudra autre chose pour balayer la montagne de dettes du pays.

Si l'Union européenne voulait réellement aider la Grèce, écrit pour sa part le Münchner Merkur, il expulserait le pays de la zone euro et effacerait en partie les dettes d'Athènes. Mais il est, pour le moment du moins, trop tôt pour penser à une telle solution. Trop d'intérêts divergents sont encore en jeu.

Auteur: Konstanze von Kotze / Edition Marie-Ange Pioerron

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !