1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Étudier à Iéna : un paradis pour les étudiants

Avec ses 100 000 habitants, Iéna n’est pas à proprement parler une grande ville. Un habitant sur quatre est étudiant et, dans les secteurs de la biotechnologie et de l’opto-électronique, Iéna est à l’avant-garde.

Prochain arrêt : Jena Paradies - peut-on rêver meileur accueil?

Prochain arrêt : "Jena Paradies" - peut-on rêver meileur accueil?

La plupart des gens qui arrivent à Iéna par le train descendent à une gare qui porte le plus joli nom d’Allemagne : « Jena Paradies ». Et si Iéna n’est évidemment pas le jardin d’Eden, elle a tout de même des aspects paradisiaques. Le centre-ville et le campus central de l’université ne sont qu’à quelques minutes de marche. Rien n’est vraiment loin à Iéna, on peut presque tout faire à pied ou à vélo. L’université est moderne et internationale. Elle accueille chaque année environ 700 nouveaux étudiants étrangers, qui s’inscrivent généralement dans les filières économie, médecine et allemand langue étrangère.

Longue tradition et courtes distances

Ingénieur-opticien, le fondateur de la société Carl Zeiss s'est installé à Iéna en 1840.

Ingénieur-opticien, le fondateur de la société Carl Zeiss s'est installé à Iéna en 1840.

Un habitant sur quatre étudie dans l’une des deux universités de la ville. La plupart sont inscrits à la Friedrich-Schiller-Universität, qui compte dix facultés. Quelques milliers de futurs ingénieurs et biologistes vont à la Fachhochschule (institut universitaire technologique). Au semestre 2008/2009, Iéna a accueilli plus de 25 000 étudiants, dans des conditions presque paradisiaques pour de jeunes diplômés. De nombreuses idées et innovations sont nées à Iéna à travers les siècles. Aujourd’hui encore, la ville est le berceau d’une multitude de brevets. C’est l’une des forces de l’université fondée en 1558 sur les rives de la Saale, la seule université complète du Land de Thuringe. Avec des pointures comme Goethe, Schiller, Hegel, Fichte, Schelling, Haeckel, Abbe et Zeiss à son palmarès, la « grande école » fondée par le souverain Johann Friedrich Ier est aujourd’hui une université moderne, dont les scientifiques figurent parmi les meilleurs chercheurs de leur domaine.

Iéna – ville de l’innovation

Le midi, les étudiants se trouvent pour déjeuner au RU sur la Ernst-Abbe-Platz.

Le midi, les étudiants se trouvent pour déjeuner au RU sur la Ernst-Abbe-Platz.

Le « Beutenberg-Campus », situé à l’ouest de la ville, a acquis une renommée qui va bien au-delà des frontières de l’Allemagne. C’est là que sont implantés dix instituts de recherche des plus connus, parmi lesquels la Leibniz-Gemeinschaft, la Max-Planck-Gesellschaft et la Fraunhofer-Gesellschaft, ainsi que 50 entreprises privées. Près de 2000 employés, la plupart physiciens, chimistes ou chercheurs en biotechnologie développent ici des produits de pointe. A côté, Iéna compte également des entreprises de tradition telles que Carl Zeiss, Schott et Jenoptik, qui sont leaders internationaux dans le domaine de l’optique et de l’opto-électronique. Pour les étudiants et les doctorants, Iéna est un paradis pour des stages pratiques pendant et après les études, ainsi qu’un bon tremplin pour une carrière professionnelle.

Bonne recherche, bons réseaux

De courtes distances à l’intérieur de l’université et entre les différents instituts de recherche, des relations étroites entre étudiants et professeurs, des laboratoires et des bibliothèques bien équipés : voilà le secret de la réussite pour cette université au cœur de la Thuringe. Depuis des années, c’est précisément pour cette raison que les étudiants viennent ici. Conséquence : les filières sont pleines et les places libres plutôt rares…

Auteur : Ronny Arnold

Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens