Étudier à Constance : la petite élite | Allemagne | DW | 11.11.2010
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Allemagne

Étudier à Constance : la petite élite

Les 10 000 étudiants de la Campus-Universität Konstanz sont conscients de leur chance : les cours en petit comité favorisent les discussions et la bibliothèque bien fournie, l’ouverture d’esprit.

L'université de Constance a acquis le statut d'Université d'Excellence en 2007.

L'université de Constance a acquis le statut d'Université d'Excellence en 2007

L’université de Constance a toujours voulu un peu jouer dans la cour des grands. Dès ses débuts, les professeurs l’ont d’ailleurs surnommée en secret « Petite Harvard au bord du lac », mais toujours avec un sourire en coin. Constance, en effet, ne fait pas le poids avec Harvard, ses millions et sa réputation.

Plus ouverte que traditionnelle

Malgré tout, les professeurs et chercheurs de Constance ont des raisons d’être fiers de leur petite université. Située sur une colline au milieu des forêts et prairies, son look des années 1960 lui donne parfois l’aspect d’un immense terrain de jeu multicolore. En 1966, les fondateurs de l’université réformatrice, une poignée de professeurs visionnaires, ont voulu faire quelque chose de moderne. Le nouvel esprit de Constance devait se refléter non seulement dans le concept de recherche, plus ouvert et différent des universités traditionnelles, mais également dans l’architecture des bâtiments.

Constance, université d’élite

Recherche de logement ou de petit boulot à la pause...

Recherche de logement ou de petit boulot à la pause...

Certes, il arrive en hiver que le plafond de l’une ou l’autre salle de cours se mette à goutter pour des raisons obscures. Les couleurs utilisées pour les bâtiments trahissent également une mode qui appréciait les tons vifs et variés, et qui n’a rien à voir avec le style actuel et ses gris-noirs épurés.

Néanmoins, c’est le contenu qui compte. Et sur ce point, Constance est la modernité absolue. Le concept de cours en petit comité, de professeurs ouverts à toute discussion ou question, et d’un campus qui réunit toutes les disciplines, est une réussite. Depuis 2007, l’université de Constance fait partie du cercle privilégié des neuf universités d’élite de l’Allemagne. L’apport de fonds supplémentaires pour la recherche et les recettes issues de la mise en place des frais de scolarité – 500 euros par semestre en 2008 – ont permis d’améliorer considérablement les conditions d’études. Résultat : de nouveaux colloques, davantage de postes pour doctorants et la possibilité de trouver sans peine un emploi d’assistant étudiant, appelé « HiWi », pour arrondir les fins de mois.

La bibliothèque, un vrai bijou

La bibliothèque universitaire a dû fermer pour travaux en novembre 2010.

La bibliothèque universitaire a dû fermer pour travaux en novembre 2010

Le joyau de l’université de Constance est sa bibliothèque. Située au cœur du campus, elle fait partie des bibliothèques les mieux équipées d’Allemagne. Le grand avantage est qu’au lieu de commander les livres après consultation préalable du catalogue informatique, il suffit d’aller dans les rayons pour trouver tous les ouvrages sur un thème donné, et ce 24 heures sur 24. Ceux qui préfèrent travailler à la maison peuvent s’inscrire au centre informatique et consulter l’ensemble des catalogues, revues et banques de données depuis leur propre ordinateur.

Pendant la période des examens, c’est toutefois à l’université qu’il FAUT être. On peut toujours se trouver un petit coin tranquille au milieu de l’agitation du campus enchevêtré pour laisser flotter ses réflexions sur des théories scientifiques au-dessus du lac. La cour intérieure de l’université est par ailleurs une extension informelle des salles de cours : ici, on peut aussi bien discuter des exposés à faire autour d’un café ou d’un thé qu’échanger les derniers potins sur la vie universitaire.

Auteur : Elena Singer
Edition : Naïma Guira

La rédaction vous recommande

Liens