1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Brésil 2014

États-Unis (Groupe G)

Il s'agit de la 10e participation des États-Unis à une phase finale. Pendant 40 ans, le football du pays avait sombré dans l'anonymat, mais depuis 1990, il a retrouvé de la vigueur.

Écouter l'audio 01:42

La condition physique et l'esprit de compétition : les deux atouts des US Boys

Le parcours de la sélection des US Boys au mondial montre nettement deux États-Unis : de 1930 à 1950 puis de 1990 à aujourd'hui. Après une 3ème place en 1930, un 8ème de finale en 1934 et une élimination dès la phase de poule 16 ans plus tard, le football des USA a sombré dans l'anonymat. Il lui a fallu attendre jusqu'en 1990 et une génération dorée autour de Cobi Jones et Alexis Lalas pour retrouver l'élite du football international. Depuis, le Team USA n'a plus manqué un seul rendez-vous mondial et sorti quelques joueurs de qualité supérieure comme Claudio Reyna ou encore Landon Donovan.

Landon Donovan écarté pour le Mondial

Ce dernier, de loin le meilleur buteur de son pays en sélection et en championnat, n'a pourtant pas été retenu par son sélectionneur allemand. Jürgen Klinsmann a pris un risque en écartant l'un des piliers de la sélection qui n'a que 32 ans. Il estime tout simplement que les autres attaquants sont meilleurs. Mais auront-ils suffisamment d'expérience pour affronter le Ghana, le Portugal et surtout l'Allemagne, que Klinsmann a lui-même dirigée en 2006 avant de vivre un échec cuisant au Bayern de Munich en tant qu'entraîneur ?

Le football n'a pas la première place

La condition physique et l'esprit de compétition sont les principaux atouts des États-Unis à défaut d'un bagage technique et d'un sens tactique prononcé. Même si le « soccer », comme on appelle le football outre-atlantique, ne cesse de grandir aux États-Unis, il reste là-bas un sport secondaire comparé aux disciplines populaires que sont le basket, le baseball, le hockey sur glace et surtout le football américain.

Mais pour les USA, première puissance mondiale, un pays jeune avec ses deux cents ans d'histoire, l'ouverture vers la nouveauté n'a jamais été un problème. Et le jour où la culture du ballon rond répondra aux exigences du marché américain en terme de produit médiatique, les US Boys seront encore plus dangereux.

Les adversaires du groupe G

Audios et vidéos sur le sujet