1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

Éliminer les vieux démons...

La presse allemande revient aujourd'hui sur le Congrès du parti communiste chinois et sur la mise en accusation pour meurtre de Beate Zschäpe, dernier membre du trio terroriste néonazi NSU.

Pendant 14 ans, le trio a bénéficié de l'incurie des services de sécurité allemands

Pendant 14 ans, le trio a bénéficié de l'incurie des services de sécurité allemands

Ce procès est le début non seulement du processus juridique de traitement de cette série de meurtres, mais aussi de l'analyse de toutes les erreurs commises pendant l'enquête, estime la Frankfurter Rundschau. Il faut donc mettre au jour tout ce qui a été entrepris, dissimulé, voire détruit par les organes de sécurités et de renseignements allemands et qui a empêché tout au long de ces 14 années l'arrestation de Beate Zschäpe et de ses deux complices. À Munich, ce ne seront donc pas seulement les assassins qui paraîtront sur le banc des accusés, mais aussi les services de sécurité.

L'État fait montre de fermeté, lance die tageszeitung. Mais cette accusation de meurtre, la plus grave qui soit, ne peut pas faire oublier à quel point l'État allemand a été aveugle au sujet de l'extrême-droite. Et l'opinion publique et le parlement allemand seront encore occupés pendant des années à débattre des conséquences de cette débâcle.

Mordopfer Döner-Morde Neonazis Terrorismus Mord Rechtsextremismus

Grecs ou Turcs, ils ont été assassinés parce qu'ils étaient étrangers

Il ne sera toutefois possible de comprendre comment a pu fonctionner cette cellule terroriste et son réseau de soutien que si l'accusée accepte de briser le silence dans lequel elle s'enferme depuis son arrestation.

Ce procès témoigne d'une volonté sérieuse, claire et ferme d'éclaircir les circonstances de ces crimes d'extrême-droite, analyse la Süddeutsche Zeitung. Le Parquet fédéral a travaillé comme on aurait souhaité que le fassent les autres organes de sécurité : méticuleusement et énergiquement. D'ailleurs, le chef d'accusation de meurtre le démontre. Beate Zschäpe est accusée de complicité parce qu'elle assumait le pouvoir organisationnel et la logistique nécessaire à l'accomplissement de ces assassinats racistes.

Parteitag China Kommunistische Partei

La Chine est toujours aussi communiste

Le quotidien de Munich revient également dans ses colonnes sur le discours d'ouverture du Congrès du parti communiste chinois par Hu Jintao, le Secrétaire général. La Chine est désormais un géant dans l'impasse, estime le journal.

Ce qui fait dire à la Frankfurter Allgemeine Zeitung : les communistes chinois ont abandonné nombre de doctrines communistes. Mais en matiére de pouvoir, ils en sont encore restés au léninisme. Rien ne doit exister en-dehors du parti. Mais qu'est-ce qui permet à Hu Jintao et à ses successeurs de se croire les seigneurs légitimes du pays ? Comme le pouvoir chinois ne doit rendre compte à personne, il ne réalise peut-être pas ce problème. Il faudrait le lui rappeler, conclut le quotidien de Francfort.

Auteur : Christophe Lascombes
Édition : Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !