1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Élections sur fond de boycott en Côte d'Ivoire

5,7 millions d'électeurs ivoiriens sont appelés aux urnes pour des élections municipales et régionales. Le scrutin est boycotté par le FPI, le parti de l'ancien président Laurent Gbagbo.

Peu d'affluence aux premières élections locales ivoiriennes depuis 2002

Peu d'affluence aux premières élections locales ivoiriennes depuis 2002

Des dizaines de milliers de candidats se présentent aux élections municipales et régionales censées achever un processus débuté avec la présidentielle de 2010 et poursuivi avec les législatives de 2011.

Écouter l'audio 02:06

Bilan de la campagne électorale par notre correspondant Julien Adayé

Les bureaux de vote devaient ouvrir ce matin à sept heures (locales et GMT), mais les opérations ont commencé plu tard dans de nombreux endroits en raison d'importants retards dans l'installation du matériel ou des agents électoraux. Après une campagne émaillée de quelques échauffourées, de dérapages verbaux et d'actes d'intimidation dénoncés par l'ONU, les électeurs ont commencé à voter dans le calme. La clôture des bureaux est prévue à 17 heures.

Le FPI boude les urnes

Le Front populaire ivoirien (FPI) dénonce une "mascarade". Comme lors des législatives de fin 2011, le parti de l'ex-président Laurent Gbagbo a appelé au boycottage des urnes. Il exige une réforme de la commission électorale ainsi qu'une amnistie pour les crimes commis durant la crise de 2010-2011 et la libération de ses leaders emprisonnés, à commencer par Laurent Gbagbo.

Celui-ci est détenu à La Haye par la Cour pénale internationale (CPI) où il doit répondre de crimes contre l'humanité. Le parti a toutefois dû annoncer la suspension de 15 de ses membres, dont plusieurs maires sortants, qui ont participé à la campagne en dépit de ses consignes.

Scrutin test pour le gouvernement

Le président Alassane Ouattara a voté ce matin à Abidjan

Le président Alassane Ouattara a voté ce matin à Abidjan

En l'absence du FPI, la bataille électorale a surtout crispé les relations entre les alliés au pouvoir, le RDR du président Alassane Ouattara et le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) de l'ex-chef d'Etat Henri Konan Bédié. Ce sont les dernières élections avant la présidentielle de 2015, à laquelle Alassane Ouattara devrait se représenter. Celui-ci a souhaité que les Ivoiriens "puissent voter dans la paix". Ces élections sont "importantes pour la gestion décentralisée du pays" a-t-il déclaré en votant à Abidjan.

Le taux de participation est le principal enjeu du scrutin. A la mi-journée, les électeurs étaient peu nombreux à avoir fait le déplacement. La commission électorale estime pouvoir annoncer les résultats complets d'ici le milieu de la semaine prochaine.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !