1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Égypte: vers un retour du pouvoir militaire?

Il y a trois ans, les Égyptiens renversaient Hosni Moubarak. Aujourd'hui, le pays est divisé entre ceux qui soutiennent le retour des militaires au pouvoir et ceux que cela inquiète, dont les révolutionnaires de 2011.

Après Moubarak, El Sissi: le culte de la personnalité est toujours d'actualité en Égypte

Après Moubarak, El Sissi: le culte de la personnalité est toujours d'actualité en Égypte

En uniforme militaire, avec ou sans ses lunettes de soleil Ray ban, son portrait est partout en Egypte. Il s'agit du maréchal El Sissi, l'homme qui a destitué morsi l'été dernier. On trouve au caire des tee-shirts, des autocollants, des pendentifs et même des gateaux à son effigie. Il a même sa chanson officielle, « teslam el ayadi ».

Sans grand suspens, Abdel Fatah El Sissi devrait présenter sa candidature à la présidentielle mais il tarde à officialiser la nouvelle. Le militaire à la retraite est intelligent, il a conscience que la jeunesse, à l'origine de la révolution, est contre lui.

Le 25 janvier dernier, les Égyptiens étaient dans le rues pour célébrer l'anniversaire de la révolution

Le 25 janvier dernier, les Égyptiens étaient dans le rues pour célébrer l'anniversaire de la révolution

Des jeunes comme Ossama, un artiste peintre et activiste indépendant : « Les militaires ont réussi à faire passer la constitution qu'ils souhaitent, qui leur garantit de nombreux avantages en Égypte. Et c'est El Sissi qui manie les cartes. Il se fait passer pour le sauveur, le gentil qui ne demande rien alors qu'en fait, il rêve devenir président. Et les Égyptiens sont aveuglés par cet homme. Le slogan de la révolution c'était "pain, liberté et justice sociale". On n'a rien obtenu. La police est revenue comme au temps de Moubarak, sauf que maintenant c'est pire, elle arrête qui elle veut sous prétexte que c'est un terroriste. »

Autre son de cloche dans les milieux plus bourgeois. Ghada el Wakil est une écrivaine qui habite le quartier huppé de Zamalek, au Caire. Censurée dans ses écrits du temps des Frères musulmans, elle rêve de voir El Sissi prendre la tête du pays. Pour elle, malgré son passé militaire, ce sera un président civil.

Trois ans après la révolution, une majorité des Égyptiens demande le retour de l'armée au pouvoir en l'absence d'une réelle alternative. Mais pas sûr que le maréchal El Sissi parvienne à son but : beaucoup de militaires s'opposeraient à sa candidature à la présidentielle prévue d'ici avril prochain.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !