1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

Égypte : une constitution qui divise

L'opposition égyptienne appelle à manifester une fois encore contre le référendum sur le projet de nouvelle constitution, qui doit se tenir samedi. La politique du président Morsi divise profondément le pays.

Une manifestation au Caire. Le slogan : « Non à la Constitution ! »

Une manifestation au Caire. Le slogan : « Non à la Constitution ! »

Défenseurs et adversaires de cette nouvelle constitution voulue par Mohamed Morsi et les Frères musulmans ont appelé à manifester ce mardi 11 décembre dans le centre de la capitale égyptienne, Le Caire.

Quasiment tous les groupes de l'opposition - gauche, libéraux et autres - rejettent le référendum. Ils ont appelé à des marches dans l'après-midi en direction du palais présidentiel pour contester la procédure référendaire organisée, selon eux, à la va-vite. Que le président Mohamed Morsi ait renoncé aux pouvoirs exceptionnels qu'il voulait s'octroyer par décret n'est considéré par l'opposition que comme une manœuvre politique des Frères musulmans.

Ägypten Proteste gegen Mursi Frauen

De nombreuses femmes participent aux manifestations devant le palais présidentiel

L'opposition est en colère, non seulement contre le projet de constitution mais aussi à cause de la manière par laquelle on veut l'introduire, explique le politologue Elijah Zarwan, du European Council on Foreign Relations, au Caire :

« Morsi prend cinq décrets qui font enrager l'opposition. Puis il en retire un et fait ainsi figure d'homme au cœur noble et prêt au compromis et laisse paraître l'opposition comme étant inflexible. Le fait est que les quatre autres décrets restent en vigueur ! »

Un texte élaboré sans consultation

Abdul Bar Zahran, membre fondateur et fonctionnaire du Parti des Égyptiens libres, l'un des plus grands partis de l'opposition, explique la résistance contre le président Morsi et son projet :

« Nous craignons que les droits fondamentaux soient restreints et ne soient pas inscrits dans notre constitution. C'est pourquoi nous appelons ce mardi à manifester dans tout le pays sur toutes les places d'Égypte. »

Ägypten Präsident Mursi

Le président Mohamed Morsi

Le projet de constitution a été élaboré sans la participation des partis non musulmans, c'est pourquoi l'opposition considère cette procédure comme illégitime. Quant aux islamistes, eux , ils ont appelé leurs partisans à se mobiliser "par millions" pour exprimer leur soutien au président Mohamed Morsi.

Archives

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !