1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

À Vienne, les tabous de l'extrême-droite sont tombés

Dimanche, les Autrichiens retournent aux urnes pour l'élection présidentielle. Le scrutin avait été invalidé puis reporté. Si le candidat de l'extrême-droite l'emporte, ce serait une première dans l'Union européenne.

Écouter l'audio 02:01

"Les tabous sont tombés petit à petit en Autriche" (Jacques Le Rider)

Dimanche, les électeurs autrichiens devront départager Norbert Hofer, le candidat du Parti de la liberté (FPÖ), anti-immigration et fondé par d'anciens nazis, et Alexander Van der Bellen, écologiste et libéral. Les sondages les donnent au coude à coude. En Autriche, le président a le pouvoir de dissoudre le parlement et d'organiser des élections anticipées, mais aussi de nommer le chancelier, le chef du gouvernement. La campagne a notamment tourné autour de l'intégration des plus de 100.000 migrants arrivés en Autriche depuis début 2015 - un thème toujours cher à l'extrême-droite en Europe. La FPÖ est intégrée depuis les années 1980 dans la vie politique autrichienne. La dédiabolisation de ce parti est actée, selon Jacques Le Rider, directeur d'études sur le monde germanique, à l'École pratique des hautes études de Paris. Écoutez-le en cliquant sur le lien ou l'image.

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !