1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

À suivre...

La presse allemande revient aujourd'hui sur l'élection présidentielle au Venezuela, ainsi que sur le report de trois semaines de l'ouverture du procès du groupuscule terroriste néonazi NSU, à Munich.

Le nouveau patron du Venezuela : Nicolas Maduro

Le nouveau patron du Venezuela : Nicolas Maduro

Le Venezuela se trouve à un tournant de son histoire, constate die Welt. La victoire sur le fil de Nicolas Maduro, prince héritier de feu Hugo Chavez, est contestée par l'opposition. Le calme est donc loin de revenir dans le pays. Certes, le vainqueur du scrutin a promis de « continuer le socialisme du XXIe siècle », ce que Cuba devrait apprécier, en raison de sa dépendance envers l'aide fournie par Caracas. Mais la réalité économique du pays le permettra-t-elle ? Le Venezuela, l'un des pays les plus riches du monde en matières premières, est en effet au bord de la ruine.

Hugo Chavez savait satisfaire à grand coup de pétrodollars les appétits des groupes qui composent son électorat : l'armée, le parti, les fonctionnaires ou les bénéficiaires des aides sociales, analyse la Frankfurter Allgemeine Zeitung. Mais les temps ont changé : la production pétrolière baisse, l'inflation atteint des sommets vertigineux et le taux de criminalité des records inquiétants. Maduro, qui n'a pas le charisme de Hugo Chavez, manquera bientôt d'argent. Le Venezuela n'en a donc pas fini avec la politique-spectacle.

NSU-Prozess in München Presseplätze

La presse internationale doit aussi pouvoir assister à ce procès

L'autre grand thème de la presse allemande du jour est le report à début mai de l'ouverture du procès du groupuscule néonazi NSU à Munich, un procès pour lequel aucun média turc n'avait pu s'accréditer en raison d'un système d'attribution selon le principe « premier arrivé, premier servi ».

die tageszeitung, qui n'hésite pas à titrer en première page : « À vos marques, prêt, stop ! », estime que ce report des audiences pour permettre une accréditation équitable des médias turcs était la bonne décision. Deux choses sont pourtant nécessaires dans ce contexte : que tous les journalistes soient avertis ensemble et à temps du début de cette procédure et ensuite, qu'un nombre suffisant de places soit réservé à la presse internationale.

Richter Manfred Götzl NSU Prozess München

Le président du tribunal de Munich, Manfred Götzl, est conscient du caractère particulier de ce procès

Ce report est à la fois un fiasco et un soulagement, constate la Süddeutsche Zeitung. Un fiasco parce qu'il souligne les erreurs du tribunal et rend plus pénible encore la situation pour les familles des victimes. Un soulagement, parce que la correction hâtive des erreurs en aurait certainement engendré d'autres. Un tel procès requiert la recherche de toute la vérité d'une manière qui respecte les droits des accusés, mais aussi la douleur des victimes et les règles de l'État de droit. Le résultat de ces efforts sera un jugement qui ne risquera pas d'être cassé, conclut le quotidien de Munich.

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !