À qui profite l′uranium nigérien ? | Afrique | DW | 30.12.2013
  1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

À qui profite l'uranium nigérien ?

Alors que l'État nigérien renégocie le contrat d'exploitation avec la société Areva, l'ONG Oxfam dénonce un partenariat déséquilibré entre Areva et Niamey. Explications.

Les Nigériens ont manifesté en décembre contre le partenariat entre Areva et le Niger

Les Nigériens ont manifesté en décembre contre le partenariat entre Areva et le Niger

Les négociations entre le géant du nucléaire Areva et l'État du Niger doivent en principe s'achever le 31 décembre car le contrat d'exploitation de l'uranium arrive à échéance. L'État nigérien, qui s'apprête à conclure avec Areva un nouvel accord pour dix ans, espère tirer davantage profit de l'exploitation de cette ressource.

Dans son rapport « Areva : A qui profite l'uranium ? » l'ONG Oxfam souligne que le contrat qui lie Areva et Niamey depuis 40 ans est très défavorable à l'État nigérien. Le Niger est le 4ème exportateur mondial d'uranium, pourtant c'est également l'un des pays les plus pauvres d'Afrique. Selon Oxfam, il n'aurait perçu que 13% de la valeur totale des exportations d'uranium depuis 1971.

Ecoutez ci-dessous les précisions de Katia Bitsch.

Écouter l'audio 02:06
Now live
02:06 min

"Nous sommes très avancés dans les négociations" (Mahamadou Issoufou)

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet