1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Santé

À quand un nouveau vaccin antituberculeux ?

Pour en finir avec la tuberculose, les chercheurs s'activent pour trouver un vaccin efficace qui permettrait de protéger à 100 % contre le bacille de Koch. Car le BCG n'est efficace que chez les enfants.

Un laboratoire de l'Insitut Robert-Koch, à Berlin (Photo : Hubert Link / dpa)

Un laboratoire de l'Insitut Robert-Koch, à Berlin

« Plus de tuberculose de mon vivant » : c'est le thème de la Journée mondiale de la tuberculose de ce 24 mars 2013. En finir avec cette maladie curable qui, pourtant, tue encore chaque année plus de 1.400.000 personnes. Notamment en Asie et en Afrique, les deux continents les plus touchés. Les défis sont nombreux : multiplier les dépistages, rendre les traitements accessibles à tous et trouver un vaccin qui offrirait une protection efficace à 100 %.

Le BCG, bacille de Calmette-Guérin, est le nom du vaccin antituberculeux utilisé dans le cadre des programmes d'immunisation des enfants... depuis près de 90 ans ! Mais il a ses limites. Des études ont prouvé qu'il protège beaucoup moins les adultes que les enfants. Le BCG n'a donc à ce jour aucun impact sur l'épidémie, puisque c'est l'adulte qui transmet la tuberculose. Des recherches sont en cours pour trouver un nouveau vaccin. Récemment, une équipe d'Oxford a testé un vaccin en Afrique du Sud, mais les résultats (publiés dans The Lancet) ne sont pas concluants. Dans ce magazine, Christian Lienhardt explique pourquoi il est aussi difficile de trouver un vaccin efficace pour tous. Il est conseiller scientifique au département "Halte à la tuberculose" de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Dépistage et accès aux traitements

En attendant un nouveau vaccin, il faut diagnostiquer les malades le plus tôt possible afin de les mettre sous traitement antibiotique. Car la tuberculose est une maladie curable si l'on se soigne correctement ! Pour en savoir plus, embarquez au centre antituberculeux de Maradi, au Niger, avec notre correspondant Ali Abdou.

Écouter l'audio 12:30

"On peut guérir de la tuberculose..."

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet