1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

International

À Paris, la crainte de l'amalgame

À Paris, après les attentats de vendredi qui ont fait au moins 129 morts, les habitants craignent l'amalgame entre terroristes et musulmans. Sur le terrain, l'enquête se poursuit, jusqu'en Belgique.

Écouter l'audio 02:05

"Les premières victimes des attentats dans le monde sont musulmanes"

À Paris, trois jours après les attentats sanglants, François Hollande s’est exprimé devant les députés et les sénateurs réunis en Congrès exceptionnel. Le président français a notamment fait des annonces, parmi lesquelles un renforcement des moyens sécuritaires et des nouvelles lois sur le renseignement et contre le terrorisme.
Dans le 10ème et le 11ème arrondissement, dans l’est de Paris, les gens continuent d’affluer sur les lieux des attentats pour rendre hommage aux victimes. Mais une crainte se dessine : celle des amalgames entre islam et terrorisme. Vous pouvez écouter le reportage de notre correspondant à Paris Clément Robin en cliquant sur le lien ou l'image ci-dessus.

L'enquête, elle, continue d'avancer. Cinq des auteurs des attentats du 13 novembre, dont quatre Français, ont été identifiés, tout comme celui qui pourrait en être "l'inspirateur". Un autre homme, Salah Abdeslam, est visé par un mandat d'arrêt international. Une vaste opération policière n'a pas permis de le retrouver dans le quartier populaire bruxellois de Molenbeek, où il travaillait jusque-là. Ce quartier est connu pour être une plaque tournante du dijhadisme en Europe, selon Claude Moniquet, expert en contre-terrorisme. Vous pouvez l'écouter en cliquant sur le document audio.

Selon une étude de l'Institute for Economics and Peace, le terrorisme n'a jamais fait autant de morts dans le monde. Le nombre de personnes tuées dans des attentats a augmenté de 80% l'an dernier, soit plus de 32.000 victimes en tout. Le groupe islamiste armé Boko Haram et l'Etat islamique autoproclamé sont à l'origine de plus de la moitié des décès.

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !