1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Vu d'Allemagne

À gauche toute !

La presse allemande se fait l'écho ce jeudi du discours sur l'état de la nation prononcé hier par le président américain Barack Obama.

Dans son discours, Barack Obama a été très ferme vis-à-vis de son opposition

Dans son discours, Barack Obama a été très ferme vis-à-vis de son opposition

Le commentateur de die Welt revient sur l'annonce faite par le président américain de créer une zone de libre échange avec l'Europe. C'est là une bonne nouvelle, estime le quotidien. Un tel espace économique serait effectivement la moins chère des politiques de relance économique. C'est aussi un signal politique fort, indiquant que l'Occident relève le défi et resserre les rangs face à l'émergence des nouvelles puissances qui s'imposent dans d'autres régions du monde.

USA Kapitol in Washington

Le président américain veut imposer sa politique

Ce n'est pas vraiment une surprise si le président Barack Obama a l'air plus combattif que le candidat Barack Obama, explique la Süddeutsche Zeitung. Sa popularité ne se dément pas, son électorat ne cesse de croître, il n'a plus besoin de faire campagne et ses adversaires, les Républicains, semblent de plus en plus essoufflés sur la scène politique. La force de Barack Obama, c'est que quel que soit le projet politique abordé - immigration, protection du climat ou mariage homosexuel - il bénéficie de l'appui du centre de la société américaine. Pendant longtemps, ce centre se trouvait à droite du paysage politique. Aujourd'hui, Barack Obama veut le ramener à gauche.

Il est surprenant de voir la détermination avec laquelle Barack Obama qualifie « d'imbécile » l'exigence avancée par les Républicains de se concentrer uniquement sur la réduction des déficits, constate die tageszeitung.

Symbolbild - Etatstreit in den USA

L'emploi et le renouveau des classes moyennes sont les priorités de Barack Obama

Avec l'annonce selon laquelle la moitié du chemin est fait, que les riches doivent contribuer encore plus à ce processus et qu'il va supprimer les niches fiscales, on a là tous les ingrédients d'un « allez vous faire voir », élégamment formulé à l'adresse de l'opposition républicaine au Parlement.

Pour la Frankfurter Allgemeine Zeitung, cette position du président américain risque de nuire à la stabilité politique intérieure de l'Amérique. Il refuse désormais tout compromis avec les Républicains si ceux-ci n'acceptent pas ses conditions. On comprend bien que la stabilisation des finances publiques et la réduction de l'endettement de l'État ne font pas partie de ses priorités. Il ne faut donc pas être grand clerc pour prédire que les lignes de fracture dans la vie politique et au sein de la société ne vont pas vraiment être réduites sous le règne de ce président qui se voulait pourtant rassembleur et conciliateur, conclut le quotidien de Francfort.

Auteur : Christophe lascombes
Édition : Konstanze von Kotze

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !