1. Inhalt
  2. Navigation
  3. Weitere Inhalte
  4. Metanavigation
  5. Suche
  6. Choose from 30 Languages

Afrique

À Bujumbura, les mototaxis en rogne

Dans la capitale du Burundi, les mototaxis n'ont plus accès au centre-ville, accusés par les autorités de transporter des fauteurs de troubles. Ils font face à des contrôles toujours plus sévères.

Écouter l'audio 02:06

"Nous sommes au stade où même (...) un civil peut t’arrêter" (un conducteur de mototaxi de Bujumbura)

Cela fait six mois que des mesures sécuritaires barrent le centre-ville de la capitale burundaise aux conducteurs de mototaxis, une source de tracas quotidiens pour eux. Mais ils se plaignent surtout de harcèlement par des gens en civil - soupçonnés d'être de mèche avec la police routière-, qui les obligeraient à payer une somme d'argent. Le vol et l’insécurité à leur endroit se sont aggravés, maintiennent certains conducteur. L'écho est bien différent du côté de la police, selon qui durant ces six mois, l’ordre et la sécurité se sont rétablis, grâce notamment au renforcement des effectifs de la police spéciale de roulage, qui avait besoin d’un appui en effectif pour le contrôle routier.

C’est une correspondance d’Antéditeste Niragira, à Bujumbura, que vous pouvez écouter en cliquant sur l'image ci-dessus!

La rédaction vous recommande

Audios et vidéos sur le sujet

default

Votre avis nous intéresse !

Vous souhaitez réagir à l'actualité, donner votre avis sur le programme ou tout simplement dire bonjour ? Envoyez un courriel à francais@dw.com ou laissez un message sur notre page Facebook DW Francais.

Réagissez à l'actualité sur notre page Facebook !